Sacrement du mariage

 

Il est l’alliance libre et responsable d’un homme et d’une femme pour vivre dans l’amour et la fidélité en vue de s’épauler l’un l’autre tout au long de la vie et d’ouvrir cet engagement à la fécondité responsable et généreuse, selon ce qu’entend l’Eglise catholique qui y voit le signe de l’amour irréversible et fécond de Dieu à notre égard.

Le prêtre, qui représente l’Eglise face au foyer qui se constitue, ne peut être réduit au rôle de « bénisseur » qu’on trouvera bien au dernier moment pour « faire la cérémonie ».

mariageLe drame de tant de couples désunis ne nous permet pas d’accueillir à la légère la demande, si belle soit-elle, des jeunes qui frappent pour cela à la porte du presbytère. Parce que l’Eglise vous prend au sérieux, elle demande à être associée sérieusement à la préparation de ce sacrement, voilà pourquoi, il est demandé de prendre contact au moins un an avant le mariage avec la paroisse de votre résidence dans cette perspective.

Tout est possible : le mariage peut être célébré ailleurs, le prêtre célébrant peut appartenir encore à une autre paroisse, mais c’est avec votre propre paroisse (lieu de résidence principale ou secondaire d’au moins l’un des futurs époux) que doit être pris le premier contact. A partir de là se met en place la procédure.

Le même respect de cet engagement si beau et si fort que l’Eglise entoure de tant de soins ne lui permet pas de faire fi d’un engagement préalable dans les mêmes conditions. Les prêtres sont toujours disponibles pour parler avec vous de votre situation et pour vous aider, le cas échéant, à y voir plus clair.

Toutes ces questions sont délicates et il n’y a pas deux situations identiques, voilà pourquoi le maximum de précaution doit être pris pour des rencontres personnelles et le moins tardives possibles.

Encore quelques impératifs :

-     comme pour le baptême que la demande soit exprimée par les intéressés eux-mêmes à l’exclusion de tout intermédiaire (même la charmante future belle-mère !).

-         que cette demande même si elle est encore conditionnelle se fasse le plus tôt possible : sans cela le prêtre, qui ne peut être lié par aucune décision prise indépendamment de lui, risquerait de vous décevoir en vous obligeant à changer vos programmes…