Saint Polycarpe, évêque et martyr

Disciple de saint Jean, l'évêque Polycarpe est le dernier témoin de l'âge apostolique. Il mourut sur le bûcher, au milieu du théâtre de Smyrne, en présence de tout le peuple, rendant grâce au Seigneur « d'avoir été jugé digne d'être compté au nombre des martyrs et de participer au calice du Christ ». C'était le 23 février 155, il avait quatre-vingt-six ans.

Bienheureux Vincent Frelichowski, prêtre et martyr

Bienheureux Vincent FrelichowskiNé en 1913, arrêté par les nazis, ce prêtre polonais fut détenu dans plusieurs camps et sut rester un témoin de paix et de charité. Il mourut du typhus au camp de concentration de Dachau en 1945, en assistant ses codétenus malades.

Bienheureux Nicolas Tabouillot, prêtre et martyr

Nicolas était né le 16 février 1745 à Bar-le-Duc. Prêtre du diocèse de Verdun, il est curé lorsqu’éclate la Révolution française et il refuse d’adhérer à la Constitution civile du clergé. Il est arrêté et déporté sur les pontons de Rochefort où il partagea avec des centaines de prêtres des conditions inhumaines de détention qui le conduisirent à la mort le 23 février 1795.

Bienheureux Louis Mzyk, prêtre et martyr

Bienheureux Louis MzykPrêtre polonais de la Société du Verbe divin, il fut arrêté lorsque sa patrie fut soumise au régime nazi, incarcéré, torturé, il fut enfin massacré par un des chefs de la forteresse où il était détenu le 23 février 1942. Le témoignage de celui qui était leur maître de noviciat soutint le courage de quantité de séminaristes déportés à leur tour dans les camps de la mort.

Lundi 17 Juillet 2017
Haut de page